<   retour billetterie   >

A table !

Monstre(s)
Le Théâtre de nuit
Compagnie Tro-Héol
mardi 8 décembre 2020
19h30
Plateau du Théâtre des Ursulines
plein tarif 20€ /
réduit 10€
+ de tarifs
durée : 2h30 avec entractes
placement libre
>  billetterie
Age 12+

Repas inclus

Tournée À table ! 10/11 Villaines-la-Juhel
13/11 Gorron
15/11 Laval
17/11 Changé
19/11 Ernée
21/11 Chalonnes-sur-Loire
24/11 Allonnes
26/11 Mayenne
27/11 Craon
04/12 Loiron
06/12 Segré
08/12 Château-Gontier sur Mayenne
distribution
GOUPIL ET KOSMAO
création Etienne Saglio / interprétation Antoine Terrieux / régie générale Benoit Desnos / création informatique Tom Magnier / création machinerie Simon Maurice / regard extérieur Valentine Losseau et Raphaël Navarro / régie plateau en cours
CELLE QUI REGARDE LE MONDE (titre provisoire)
texte « Celle qui regarde le monde » d’Alexandra Badea (extraits) / conception, graphisme, mise ombres, scénographie Aurélie Morin / artistes complices dans la genèse du projetElise Gascoin et Chloé Attou / avec Arnaud Delicata, Caroline Demourgues ou Aurélie Morin / regard extérieur Maud Hufnagel / réalisation des objets, silhouettes Aurélie Morin, Élise Gascoin, Julia Kovacs / réalisation du castelet Bertrand Boulanger / bande son, régie générale Aurélien Beylier
SCALPEL
écriture Alexandra Melis / mise en scène Martial Anton et Daniel Calvo Funes / distribution en cours / scénographie Daniel Calvo Funes et Martial Anton / fabrication des marionnettes Daniel Calvo Funes et Alexandra Melis
production et soutien
GOUPIL ET KOSMAO
Production Monstre(s). Coproduction Onze, biennale de la marionnette et des formes manipulées Mayenne – Sarthe – Maine-et-Loire ; L’Estran, Guidel (56). Accueil en résidence Le Théâtre, Scène conventionnée de Laval (53). Aides à la création DRAC Bretagne, Conseil Régional de Bretagne et Ville de Rennes. Monstre(s) bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets.
CELLE QUI REGARDE LE MONDE (titre provisoire)
Coproduction Onze, biennale de la marionnette et des formes manipulées Mayenne – Sarthe – Maine-et-Loire. Le Théâtre de Nuit est en convention avec le MCC Drac Auvergne-Rhône-Alpes ; le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes et bénéficie du soutien du Conseil Départemental de la Drôme et de la Communauté de Communes du Crestois et du Pays de Saillans — Coeur de Drôme.
SCALPEL
Coproduction Onze, biennale de la marionnette et des formes manipulées Mayenne – Sarthe – Maine-et-Loire.
Pour sa cinquième édition, le festival ONZE invite trois compagnies aux univers artistiques très différents à créer une forme courte. Chacune de leurs propositions sera présentée au cours de la soirée comme les plats d’un menu marionnettique. Et pour continuer à se régaler et à échanger, les entractes seront aussi l’occasion de passer À table !

GOUPIL ET KOSMAO
MONSTRE(S) (RENNES — 35) / Étienne Saglio
Dans la pure tradition des numéros de cabaret, le grand magicien Kosmao s’avance avec son assistant Goupil. Les tours de magie s’enchaînent mais la mécanique va se gripper car Goupil est un assistant rebelle. Il faut dire qu’il était d’abord un renard, puis une écharpe, avant de faire ce métier. Dans un duo comique classique, la magie nous fait basculer progressivement dans un univers de film d’animation qui se joue sous nos yeux. Un hommage aux classiques de Tex Avery  et des studios Pixar.

CELLE QUI REGARDE LE MONDE (TITRE PROVISOIRE)
LE THÉÂTRE DE NUIT (SAILLANS — 26) / Aurélie Morin
Nous plongeons de manière sensible dans l’histoire d’une jeune fille, Déa, qui rencontre Enis, un jeune garçon qui rêve d’aller en Angleterre après avoir fui son pays en guerre. Déa, en découvrant peu à peu sa réalité et ses espoirs, décrypte en même temps les absurdités d’un système contradictoire. Aurélie Morin convoque les matières et les figures du théâtre d’ombres pour donner corps aux espoirs et aux rêves des personnages, pour tenter de les aider à trouver une place dans le monde qui a du sens à leurs yeux.

SCALPEL
COMPAGNIE TRO-HÉOL (QUÉMÉNÉVEN — 29)
Martial Anton et Daniel Calvo Funes La Cie Tro-Héol nous concocte une fantaisie horrifique et chirurgicale bien décalée ! Dans une salle d’opération à mi-chemin entre le bloc chirurgical des années 50 et l’atelier de construction de marionnettes, une femme au bord du désespoir vient consulter. Elle veut changer son apparence pour accéder à une promotion professionnelle.
Martial Anton et Daniel Calvo Funes abordent d’une façon caustique et humoristique les diktats imposés par une abondance de corps magnifiés et retouchés, devenus un modèle et une norme à atteindre si l’on veut ”se sentir bien“. Jusqu’où est-on capable d’aller pour avoir la sensation « d’être bien dans sa peau » ?

Cette soirée bénéficie du soutien de Réauté Chocolat.