Fermer l'alerte

Dans le cadre de la réglementation liée à la crise sanitaire, l’accès au Théâtre des Ursulines, à La Chapelle du Genêteil ainsi qu’aux événements extérieurs est soumis à la présentation du passe sanitaire pour toutes les personnes de plus de 18 ans.
À compter du 30 septembre cette mesure s’appliquera également aux 12-17 ans.

Faire une recherche
Menu

les tremblements du monde

les jeudis du centre d'art contemporain
Eva Prouteau

Personne à mobilité réduite Personne en fauteuil roulant Niveau de français difficile
Juan Navarro Baldeweg, Fôret tropicale dans un paysage arctique. Application d’un système de contrôle climatique, 1972 – Photomontage, 68,5 x 53,5 cm – Madrid, Navarro Baldeweg Asociados © ADAGP, Paris, 2021
Nombre de photo(s) 1 Photo

Imaginée à partir de l’exposition «Sublime»*, cette conférence explore la fascination ambivalente qu’exerce sur nous la tourmente des éléments.

Depuis le 18e siècle, l’art s’est attaché à exprimer le mélange d’attraction et de répulsion que l’on éprouve face aux manifestations déchaînées de la nature. Le renouveau de cette notion de sublime dans un contexte contemporain montre la persistance de notre fascination pour la « nature trop loin », selon l’expression de Victor Hugo, et la continuité d’une iconographie du Sublime. Elle témoigne aussi de la mutation profonde de notre relation à la nature, caractérisée par l’émergence d’une conscience environnementale et d’une vigilance inquiète. Les catastrophes naturelles récentes (tsunamis, cyclones, séismes), amplifiées par leur impact sur des sites industriels ont aiguisé la conscience d’un équilibre fragile, que répercute l’art contemporain dans une très grande richesse de formes.

* Sublime, les tremblements du monde
11 février › 05 septembre 2016, Centre Pompidou-Metz

conférence


    à partir de 15 ans


    durée : 1h30