<   retour billetterie   >

Gaëlle Chotard

Percées
Du 16 septembre au 12 novembre 2017
Exposition ouverte du mercredi au dimanche de 14h à 19h
Chapelle du Genêteil
Gaelle_Chotard_960x450
entrée libre
inauguration le 16 septembre
18h > 21h
A 19h30, le musicien Nicolas Garnier proposera un dialogue musical et sonore avec les sculptures de Gaëlle Chotard.
À base de fils et de mailles métalliques, Gaëlle Chotard tricote, sculpte et dessine un univers étrange et poétique. Ses œuvres minutieuses et fantasmatiques mêlent ombres et volumes, lignes et mouvement qui, subtilement, mettent à nu et cristallisent l’inconscient.

Le travail de Gaëlle Chotard se déploie autour de l’utilisation de fils métalliques crochetés et de sa recherche de justesse entre maitrise et lâcher-prise. Elle navigue entre structure et hasard pour dessiner en volume un paysage, écho d’une projection mentale. Une pratique singulière qui habite poétiquement l’espace par des structures de fil sur lesquelles l’oeil funambule file jusqu’au vertige. Là des lignes, là des trames, dessinées sur la page blanche du mur, comme des chemins menant du réel à l’abstrait, du paysage à l’intériorité. Autant de filets énigmatiques, au minimalisme habité, dans lesquels l’artiste recueille la vibration fragile de l’instant. Singulier, son univers est celui d’une intimité sensuelle, à fleur de peau, une relation au corps ouvragée et délicate.

Née en 1973 à Montpellier, Gaëlle Chotard vit et travaille à Paris.

Ouverture exceptionnelle de l'exposition à la chapelle du Genêteil à l'issus de la représentation de Ben l'Oncle Soul ( samedi 7 octobre). 

Rendez-vous avec le commissaire d’exposition

Bertrand Godot, directeur du service art contemporain du Carré, commissaire de l'exposition vous accueille à la Chapelle du Genêteil le mercredi 20 septembre et le dimanche 12 novembre de 14h à 19h.

Devenez Regardeur autour de cette exposition : + d'infos
Découvrez le texte des Regardeurs suite à la rencontre du 30 septembre 2017 à la Chapelle du Genêteil en présence de Claire Zebrowski, psychanalyste : Percées - l’inquiétante étrangeté

 

fauteuil

Galerie
Gaelle_chotard_galerie gaelle_chotard_galerie_5 gaelle_chotard_galerie_3 gaelle_chotard_galerie_2 gaelle_chotard_galerie_1