<   retour billetterie   >

They might be giants + Ode to the attempt

1 soirée = 2 spectacles
Mardi 19 novembre 2019
20h30
Théâtre des Ursulines
plein tarif 20€ /
réduit 10€
+ de tarifs
durée : 30 min + 45 min
placement numéroté
>  billetterie
danse +++++
solo +++++
autoportrait +++
distribution
They might be giants
chorégraphie et interprétation Steven Michel / regard extérieur Jan Martens / scénographie Sarah&Charles/ musique Anna Meredith / costume Hannah Christeson / création lumière Hans Meijer/ diffusion internationale A Propic / Line Rousseau and Marion Gauvent

production et soutiens
Production Curtain Call Productions. Coproduction workspacebrussels, TAKT Dommelhof, Cement Festival and CAMPO. Avec l’aide financière de the Flemish Community Commission of the Brussels-Capital Region. Remerciements à STUK, wpZimmer and GRIP.

Ode to the attempt
chorégraphie et interprétation Jan Martens / diffusion internationale A Propic / Line Rousseau and Marion Gauvent

production et soutiens
Remerciements Jeroen Bosch, Kristin de Groot, Michel Spang, Joris van Oosterwijk et tous les partenaires Bproject (cofinancé par la Commission européenne): Jheronimus Bosch 500 (NL), Comune di Bassano del Grappa (IT), Dance Umbrella London (UK), La Briqueterie/CDC du Val de Marne (FR), D.ID Dance Identity (AT), Festival Cement (NL) et Dansateliers Rotterdam (NL).
Deux danseurs et chorégraphes belges pour une soirée atypique ! Chacun des artistes présente un solo hors norme qui interpelle le corps et l'acte de création. A découvrir !

THEY MIGHT BE GIANTS
STEVEN MICHEL
Steven Michel développe un solo insolite et hypnotique dans lequel il apparaît comme un corps sans tête. Il évolue sur la composition électronique d’Anna Meredith sans jamais montrer un instant son visage et fait ainsi naître une étrange créature.
Le danseur et chorégraphe Steven Michel, collaborateur de longue date de Jan Martens utilise chaque partie de son corps comme matière première d’une oeuvre en mouvement. La contrainte physique l’amène à une déconstruction constante de son corps et de ses gestes. Sa silhouette est déformée et on peut soudain imaginer un personnage hybride en recherche d’équilibre et de stabilité. Dans une installation apparemment minimaliste, rien n’est pourtant laissé au hasard : lumières, son, costume, décor et quelques réminiscences des années 90 suffisent à nous plonger dans une esthétique pop vivifiante. Une performance ludique et saisissante à découvrir de toute urgence !

ODE TO THE ATTEMPT
JAN MARTENS
Le chorégraphe belge Jan Martens dresse son autoportrait au travers d’une série de 13 tentatives comme autant d’essais sur le chemin de la création. Entre séquences dansées époustouflantes, autodérision et sincérité, l’exercice donne à voir un artiste au quotidien, partagé entre ses désirs et ses doutes.
Après l’expérience intense de huit danseurs bondissant dans The Dog Days Are Over, Jan Martens nous propose un moment plus intime mais tout aussi puissant. Assis devant son ordinateur, il propose de réaliser une suite de tentatives qui questionnent son art chorégraphique comme sa vie quotidienne dans un mondeoù les nouvelles technologies jouent un rôle essentiel. Tenter de commencer à bouger, tenter de devenir classique, tenter d’être provocateur ou tenter de créer une image qui restera dans les esprits… Cette ode à la tentative dévoile l’espace de la création dans une relation privilégiée entre le public et l’interprète.

   

Galerie