<   retour billetterie   >

Monstro

Collectif Sous le manteau
jeudi 8 avril 2021
20h30
Théâtre des Ursulines
plein tarif 20€ /
réduit 10€
+ de tarifs
durée : 1h
placement numéroté
>  billetterie
Age 8+
distribution
auteurs et interprètes Valia Beauvieux, Anatole Couety, Catarina Dias, Jesse Huygh, Benjamin Kuitenbrouwer alias Monki, Cathrine Lundsgaard Nielsen, Lisa Lou Oedegaard / musique Simon Saï-T Toutain / regard complice Olivier Letellier, Philippe Perrin et Fabian Wixe / régie générale, plateau Maxime Burochain / régie lumière Clara Marchebout / création lumière Carine Gérard / costumes Fanny Gautreau
production et soutien
Coproductions L’Académie Fratellini, La Plaine St-Denis — collectif associé sur la saison 18/19 ; Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie : le Cirque-Théâtre d’Elbeuf – La Brèche à Cherbourg ; La Cascade — Pôle national cirque — Ardèche Auvergne Rhône Alpes ; Théâtre de Cornouaille, Scène Nationale de Quimper ; CIRCa pôle national cirque, Auch Gers Occitanie ; PJP — La Saison cirque Méditerranée, scène conventionnée « Art en territoire » ; L’Avant Seine / Théâtre de Colombes ; Cité du Cirque / Pôle régional cirque Le Mans ; Ell Circo d’ell Fuego, Anvers (B) ; Dommelhof / Neerpelt (B) ; Le Centre de Création Artistique et Technique Nil Obstrat. Accueils en résidence, laboratoires 2017 & résidences de création 2018-2019 Plus Petit cirque du Monde Bagneux (2017) ; La Cascade — Pôle national cirque — Ardèche Auvergne Rhône Alpes (2017 et 2018) ; CIRCa pôle national cirque, Auch Gers Occitanie (2017 et 2018) ; Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie : le Cirque- Théâtre d’Elbeuf — La Brèche à Cherbourg & l’Espace Culturel des Pieux (2017 et 2019) ; Cité du Cirque / Pôle Régional Cirque Le Mans (2018) ; L’Avant Seine / Théâtre de Colombes (2018) ; L’Académie Fratellini, La Plaine St-Denis (2018) ; PJP — La Saison cirque Méditerranée, scène conventionnée « Art en territoire » (2018) ; Dommelhof / Neerpelt – B (2018) ; Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie : le Cirque-Théâtre d’Elbeuf – La Brèche à Cherbourg ; Théâtre de Cornouaille, scène nationale de Quimper (2019). Soutiens Etat – préfet de la région Bretagne — DRAC Bretagne ; Ministère de la Culture DGCA – aide à la création cirque ; Ville de Rennes ; Région Bretagne ; Département de Seine Saint-Denis ; Adami / Copie Privée. Remerciements Compagnie Théâtre du Phare ; Algemene Electriciteitswerken Huygh ; Les financements participatifs via la plateforme Proarti.
Venus de Belgique, Danemark, France, Norvège, Pays-Bas et Portugal, sept circassiens inventent une pratique collective de cet agrès très exigeant qu’est le mât chinois. Chorégraphique et aérien !

Sur le plateau, ils ont construit une forêt de mâts chinois. Sept tiges d’acier de hauteur différentes à la fois rigides et organiques sont stabilisées au sol par des haubans qui créent des diagonales élastiques. Le travail au mât chinois se décline habituellement en ascensions, lutte contre la gravité et maîtrise de la chute. Le collectif crée ici une énergie nouvelle, les déplacements deviennent des chassés-croisés surprenants et techniquement époustouflants, l’acrobatie se transforme en ballet. Ce travail d’équipe prend alors des airs de micro société où les relations  interpersonnelles ont un impact sur l’ensemble du groupe. Comment collaborer, gérer son « monstre » intérieur pour aller plus loin ensemble, comment conserver son individualité face au « monstre » créé par le collectif ?

Ce spectacle bénéficie du soutien d’Interfaces 3D.

Galerie