<   retour billetterie   >

L’Errance est humaine

Compagnie Bal
jeudi 7 mars
20h30
Théâtre des Ursulines
plein tarif 20€ /
réduit 10€
+ de tarifs
durée : 1h10
placement libre
>  billetterie
cirque +++++
ventriloquie +++
forain +++
distribution
mise en scène et interprétation Jeanne Mordoj / accompagnement Pierre Meunier / création musicale et interprétation Mathieu Werchowski / création lumière Jean-Yves Courcoux / création costumes Yvett Roscheid / construction Silvain Ohl / régie générale Eric Grenot / régie lumière Manuel Majastre
production et soutien
Production compagnie BAL avec 2 pôles cirque en Normandie, Cirque-Théâtre d’Elbeuf, Les Subsistances, laboratoire international de recherche artistique – Lyon, Les 2 Scènes, scène nationale de Besançon, Tandem - scène nationale Arras-Douai, Le Carré, Scène nationale – Centre d’art contemporain d’intérêt national du pays de Château-Gontier, Le Carré Magique, pôle national cirque en Bretagne - Lannion Trégor. Avec le soutien du Cube / cie La Belle Meunière - Hérisson, de l’Académie Fratellini, centre d’art et de formation aux arts du cirque, du Plus Petit Cirque du Monde - Bagneux, de Crying out Loud - Londres (GB), de la Ville de Besançon et de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté au titre de l’aide au projet.
Le septième solo de Jeanne Mordoj est une pièce de cirque sur le mouvement de ce qui ne dure pas. C’est une quête de traces, de rituels et de liens enfouis, comme autant de tentatives de donner corps à la fascination de notre fragile condition.

Dans le spectacle vivant, Jeanne Mordoj suit son chemin en artiste indomptable. Créatrice et interprète de spectacles, elle avance aux lisières du théâtre, du cabaret et des arts du cirque, en zigzag sur la ligne du convenu et du raisonnable, à l’écoute de son instinct.  Héritage de son expérience de contorsionniste et de jongleuse, elle joue de son corps des orteils jusqu’au bout des doigts, manipulant des objets et des matériaux bruts et dessinant aussi des formes archaïques. L’espace de jeu est une arène où l’on expose, où l’on exhibe le différent, le monstrueux, la part sauvage. Lieu de l’extraordinaire, il convoque l’engagement total du corps pour donner à sentir la force fragile de notre humanité.

La Compagnie Bal présente également Le Bestiaire d'Hichem.