<   retour billetterie   >

L’ENCYCLOPÉDIE DES GUERRES

conférence de Jean-Yves Jouannais
Samedi 7 mars 2015
21h
Théâtre des Ursulines
plein tarif > 8 €
tarif réduit > 5 €

pass plein tarif > 35 €
pass tarif réduit > 25 €
durée : 1h30
>  billetterie
Restauration sur place les trois soirs
Formule soupe, plat, dessert
8 €
(hors boisson)
Nombre de places limité, réservation indispensable
T. 02 43 09 21 52 ou contact@le-carre.org

Un espace librairie est à votre disposition au Théâtre des Ursulines, en partenariat avec la Librairie M'Lire Anjou

Salons vidéos au Théâtre des Ursulines pendant les trois jours avec "Eloge de l'arbre" d'Eric Watt et "Krach audition" d'Alexandre Périgot. Présentation à télécharger
ci-dessous.

Habitation sonore du Cloître des Ursulines de Gaël Loison avec Noroeste.
conférence de Jean-Yves Jouannais

« Cela s’appelle, en toute modestie, L’Encyclopédie des guerres. C’est un livre en train de s’écrire, et qui va s’écrire en public, sur scène. […] Je ne m’impose aucun corpus a priori, ne me mets pas en quête des ouvrages jugés capitaux ou incontournables. Je ne suis ni historien, ni spécialiste de polémologie. Légitime en rien. C’est en amateur, en écrivain, ou plus précisément en personnage de roman, que j’aborde ce projet, collectionnant au fil de mes lectures, des bribes de phrases, des termes, des images, des légendes, des anecdotes, les réunissant en un impraticable et indéchiffrable cabinet de curiosités qui prend naturellement la forme d’une encyclopédie. Une impossible Encyclopédie des guerres, de L’Iliade à la Seconde Guerre mondiale. Je ne sais pas pourquoi la guerre, et encore moins pourquoi la guerre qui m’intéresse s’arrêterait en 1945. L’Encyclopédie des guerres n’est pas censée commenter le phénomène de la guerre, mais m’expliquer à moi-même en quoi ce sujet me concerne.

C'est un roman qui s’invente à force de citations et de collages, de rapiéçages, mais qui ne deviendra jamais un livre et que je ne signerai jamais. Certaines légendes sont nées au fil de ce récit improvisé.
J’ai par exemple progressivement inventé un rôle à mon grand-père paternel, Jean Jouannais, mort en 1945. J’ai fantasmé une histoire familiale où ce grand-père m’aurait raconté ses faits d’armes. D’où l’intuition que ce que je faisais s’apparentait à de la ventriloquie. Je me mettais dans la peau d’un grand-père qui me racontait l’histoire des guerres. Je prenais en charge, en le créant, ce que quelqu’un d’autre aurait dû me transmettre. Disons en somme que je suis une sorte de chercheur qui inventerait la matière de ses enquêtes. Comme si un géographe inventait une contrée afin de pouvoir l’explorer ; ou un biologiste rêvait d’une espèce animale et consacrait le reste de sa vie à en faire l’étude.»

J.-Y. Jouannais

Jean-Yves Jouannais

Jean-Yves Jouannais, écrivain et critique d’art, a été rédacteur en chef de la revue Art Press de 1991 à 1999. Il a enseigné l’art contemporain à l’Université Paris VIII (Saint-Denis), de 1996 à 2003. Il a organisé des expositions parmi lesquelles : Histoire de l’infamie, Biennale de Venise, 1995 ; Le Fou dédoublé (l’idiotie dans l’art du 20e siècle), Moscou, Nijni- Novgorod, Samara, Krasnoyarsk, Château d’Oiron, 2000 ; L’Idiotie, Expérience Pommery # 2, Domaine Pommery, Reims, 2005 ; La Force de l’art 02, Grand Palais, Paris, 2009 (avec Jean-Louis Froment et Didier Ottinger) ; Félicien Marboeuf (1852-1924), Fondation d’entreprise Ricard, 2009 ; Topographies de la guerre, Le Bal, Paris, 2011. Il est l’auteur d’essais, dont L’Usage des ruines (portraits obsidionaux), éditions Verticales, 2012 ; L’Idiotie : art, vie, politique – méthode, éditions beaux-arts magazine, 2004, 1er prix du festival Le Livre et l’Art 2004 ; Armand Silvestre, poète modique, éditions Le Promeneur, 1999 ; Artistes sans œuvres. I would prefer not to, éditions Hazan, 1997, réédité aux éditions Verticales, 2009 ; Des nains, des jardins. Essai sur le kitsch pavillonnaire, éditions Hazan, 1993. Pour la télévision, sur la chaîne Arte, il a été rédacteur en chef de deux émissions consacrées à l’art contemporain : La Revue, 2002-2004, et Exhibition, 2004-2006. Depuis 2008, il « écrit en public » une Encyclopédie des guerres au Centre Pompidou sous forme de conférences-performances. Une seconde version de l’Encyclopédie des guerres a commencé en octobre 2010 au théâtre La Comédie de Reims, à l’invitation d’Olivier Cadiot et de Ludovic Lagarde.

Interview de Jean-Yves Jouannais à propos de L'Encyclopédie des guerres

Service de presse
www.myra.fr

Galerie
vidéos