<   retour billetterie   >

La Convivialité : la faute de l’orthographe

Chantal & Bernadette
Mardi 28 janvier 2020
20h30
Théâtre des Ursulines
plein tarif 20€ /
réduit 10€
+ de tarifs
durée : 50 minutes
placement numéroté
>  billetterie
téatre +++++
ortograf +++++
frenssai +++++
distribution
conception, écriture Arnaud Hoedt et Jérôme Piron / co-mise en scène Arnaud Pirault, Clément Thirion et Dominique Bréda / avec Arnaud Hoedt ou Antoni Severino, Jérôme Piron ou Philippe Couture / création vidéo Kévin Matagne / conseiller technique Nicolas Callandt / conseiller artistique Antoine Defoort / assistanat à la mise en scène Anaïs Moray / régie générale Gaspard Samyn ou Charlotte Plissart / développement du projet et diffusion Habemus Papam (Cora-Line Lefèvre et Julien Sigard)

production et soutiens
Une création de la compagnie Chantal & Bernadette. En coproduction avec le Théâtre National/Bruxelles et L’Ancre/ Charleroi. Avec le soutien du Théâtre La Cité/Marseille, de La Bellone/Bruxelles, de la compagnie La Zouze/Marseille et du Service de la Langue française de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Avec l’aide du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Service du théâtre).
Deux ex-profs de français osent s’attaquer à notre sacro-sainte orthographe et relancent le débat sur sa possible (et nécessaire) simplification. À bas le calvaire de l’apprentissage ! Sus au pouvoir discriminant de l’ortograf !

Qui n’a pas souffert en tentant de comprendre et de mémoriser les subtilités des pluriels en x ou en s, des doubles consonnes ou de l’accord du participe passé ? Figée depuis 150 ans, l’orthographe française est un mur de vérités absolues et de principes inattaquables. Dans cette démonstration, joyeuse et débridée, Arnaud Hoedt et Jérôme Piron provoquent et remettent en question les arguments des puristes figés dans le temps.
En effet, ils démontrent que la longue liste de règles et d’exceptions à la française provient, la plupart du temps d’erreurs de copie ou d’interprétation au fil des siècles ! Aujourd’hui, cette complexité inutile et injustifiée produit de l’inégalité et disqualifie arbitrairement une partie de la population. L’orthographe se doit d’être au service de la langue et il est sans doute temps de se montrer irrévérencieux et d’enfin nous libérer de ce carcan dépassé.

#JESUISCRITIQUE
Inscrivez-vous !

 

   

Galerie
vidéos