<   retour billetterie   >

Cyrano

Compagnie de la jeunesse aimable
jeudi 20 décembre
20h30
Théâtre des Ursulines
plein tarif 20€ /
réduit 10€
+ de tarifs
durée : 2h35
placement numéroté
>  billetterie
théâtre +++
tréteaux +++
pif héroïque +++++
distribution
de Edmond Rostand / mise en scène Lazare Herson-Macarel / avec René Turquois, Julien Campani, Eric Herson-Macarel, Céline Cheenne, Eddie Chignara, Joseph Fourez, Salomé Gasselin, David Guez, Pierre-Louis Jozan, Morgane Nairaud, Gaëlle Voukissa / scénographie Ingrid Pettigrew / costumes Alice Duchange / assistée de Selma Delabrière / lumière Jérémie Papin / assisté de Léa Maris / création musicale Salomé Gasselin, Pierre-Louis Jozan / maquillages Pauline Bry / maître d’armes François Rostain / régie générale Thomas Chrétien / habillage Emilie Lechevalier / collaboration artistique Philippe Canales / assistanat à la mise en scène Chloé Bonifa
production et soutien
Production Compagnie de la jeunesse aimable. Coproduction Théâtre Jean Vilar, Suresnes (92) ; Scènes du Golfe, Vannes (56) ; Théâtre de la Coupe d’Or, Rochefort (17) ; Théâtre Roger Barat, Herblay (95) ; Théâtre André Malraux, Chevilly-Larue (94) ; Les Passerelles, Pontault- Combault (77) ; Théâtre Montansier, Versailles (78). Avec la participation du Jeune Théâtre National. Avec le soutien de l’ADAMI. Avec l’aide à la création de la région Ile de France.
Dans une mise en scène à l’énergie du théâtre de tréteaux, Lazare Herson-Macarel nous fait (ré)entendre Cyrano, héros ivre de liberté refusant toute compromission.

Cyrano est une pièce de la démesure : onze interprètes, près de 2000 vers et cinquante personnages ! Cette adaptation nous convie à une grande fête populaire dont le rythme suit le développement de l’intrigue. Lorsque Cyrano entre en scène, c’est avec plaisir que l’on retrouve ou que l’on découvre ce héros truculent, fanfaron, bagarreur et à la fois poète. Eddie Chignara qui incarne Cyrano est tellement
impressionnant que le chef des cadets de Gascogne parviendrait aisément à nous convaincre de le suivre sur le champ de bataille. L’instant d’après, il nous émeut aux larmes quand sa pudeur cède enfin et que le masque tombe. Certaines scènes sont très chorégraphiées et la présence d’un duo batterie / viole de gambe apporte contraste, souffle épique et intemporalité. Ce Cyrano,  avec sa légendaire tirade du nez et cet amour pour Roxane proclamé  par procuration a décidément bien du panache et fait mouche.

 

    

Galerie