Le projet

Le projet artistique

« Un écosystème artistique rayonnant », nouveau projet artistique et culturel du Carré s’inspire de la richesse et de la diversité présentes dans la philosophie de la permaculture.

Il s’appuie sur quatre valeurs-piliers que sont la diversité, la convivialité, l’inclusion et la collaboration, et fera dialoguer les deux identités artistiques, art vivant et art contemporain qui forment l’ADN du Carré :

Diversité des lieux avec un développement des formes hors-les-murs, diversité des expériences avec des explorations sensorielles larges (dispositifs immersifs, déambulatoires…), convivialité avec une place belle faite à l’art de vivre au travers des arts culinaires, inclusion par une participation importante de personnalités de la société civile et le recours à la participation des habitants avec un attention particulière au lien intergénérationnel ; et enfin la collaboration comme maître mot des relations culturelles de territoire.

Il sera ponctué par 2 temps forts :

  • Un focus sur la création dédiée à l’enfance et l’adolescence,
  • Un rendez-vous artistique écologique et citoyen.

Maël Grenier associe à ce projet 3 artistes : David Rolland, chorégraphe et danseur, Marion Aubert et Marion Guerrero de la Cie Tire pas la nappe, et le Collectif de la Meute, collectif d’artistes plastiques intervenant dans l’espace public.


Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1991, Le Carré bénéficie actuellement de financements émanant de différentes collectivités territoriales : la Communauté de communes du Pays de Château-Gontier, le Conseil départemental de la Mayenne, le Conseil Régional des Pays de la loire et l’Etat (Direction Régionale des Affaires Culturelles des Pays de la Loire).
Garant de la bonne gestion de la structure, le Conseil d’administration est composé de 11 membres de droit (6 représentants pour le Pays de Château-Gontier / 1 pour le Conseil Départemental / 1 pour le Conseil régional / 3 pour l’Etat) et de 6 membres associés représentant la société civile.
Après avoir été labellisé Théâtre missionné en 1998, Le Carré devient Scène nationale en 2002. Cette reconnaissance du Ministère de la Culture le fait rejoindre le réseau des 74 Scènes nationales en France.
En 2003, le centre d’Art Contemporain est conventionné par l’Etat. Le Carré devient ainsi une des 3 scènes nationales réunissant ces deux champs artistiques en son sein.

Les missions des Scènes nationales et des Centres d’art contemporain

> s’affirmer comme lieu de production de référence nationale dans les domaines de la création contemporaine,
> organiser la diffusion et la confrontation des formes artistiques,
> participer dans leur aire d’implantation à une action de développement culturel favorisant de nouveaux comportements à l’égard de la création artistique et une meilleure insertion sociale de celle-ci.

Rapports d’activités

Rapport d’activités 18-19
Rapport d’activités 17-18
Rapport d’activités 16-17
Rapport d’activités 15-16
Rapport d’activités 14-15