<   retour billetterie   >

FEMME VERTICALE

Cie des Lumas
Jeudi 26 mars
20h30
Théâtre des Ursulines
une - femme verticale
plein tarif > 20€
tarif réduit > 10€
durée : 1h
placement numéroté
>  billetterie
distribution
conception et jeu Éric Massé
d’après des textes de Nelly Arcan, Élisabeth Badinter, Geneviève Brisac, Andrée Chedid, Virginie Despentes, Nancy Huston, Catherine Millet, Anaïs Nin, Simone Veil, Virginia Woolf, Simone de Beauvoir, Marie-Olympe de Gouges
collaboration artistique Richard Brunel
collaboration scénographique et technique Pierre Haderer
vidéo Fabienne Gras
musique Julie Binot
costumes Dominique Fournier
son et régie générale Raphaël Parseihian
lumières Florent Oliva
régie lumières Martin Riguet
construction Davis Bétourné, Didier Raymond, Christophe Petit
production et soutien
Coproduction La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme Ardèche ; Scène nationale 61, Alençon ; Compagnie des Lumas.
Avec le soutien des Châteaux de la Drôme dans le cadre de la manifestation “Elles” et du Conseil général de la Loire. La Compagnie des Lumas est en convention triennale avec la Région et la Drac Rhône-Alpes. Elle est soutenue par la Ville de Saint-Étienne et le Conseil Général de la Loire.
Depuis deux saisons, Juliette vit avec Éric Massé qui la promène à travers le monde sur ses talons aiguilles. La parole des femmes ne s’arrête pas à la frontière des genres.

Après avoir lu dans Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir qu’on ne naît pas femme mais qu’on le devient, Juliette a pris son destin en main et son envol vers d’autres écrits. La belle, rougissante, voyageant entre textes de romans, journaux intimes, chansons et essais, trouve son chemin à travers les mots de celles qui osent transgresser interdits et tabous. À partir de fragments d’œuvres féminines, Éric Massé invente avec Femme verticale un spectacle qui associe la quête identitaire de Juliette à celle d’identité littéraire de nombreuses écrivaines sulfureuses, féministes, politiques ou poétesses. Au cœur d’un triptyque d’écrans, où sont projetées ombres et images d’actualité et d’archives, Juliette murmure, éructe, susurre. Elle transporte son auditoire vers un monde peuplé de femmes, qu’elles soient femmes célèbres ou héroïnes de fiction. Juliette affirme son identité au gré de ces usurpations, de ces incarnations éphémères. Dans une savante alchimie d’engagement littéraire, de réalisme et d’humour, elle offre sur un plateau transformé en place publique une parole parfois crue, souvent poétique, toujours intime. Des millions d’années après la célèbre Lucy, qui, sortie de l’anonymat sous les pioches et les plumeaux, s’est redressée pour une longue marche, Juliette se lance à la poursuite de notre féminité !

Préambule au spectacle avec Valérie Brunetière, sémiologue. 
> jeu. 26 mars 19h Théâtre des Ursulines, grand comble

Galerie
femmes verticales femme verticale 2
vidéos